L'édito du mois de janvier

Nouvel an, appel à l’espérance

Chers frères et sœurs,

A l’aube de cette nouvelle année, nous formulons naturellement des bons vœux pour nous-même, nos proches ainsi que pour toute l’humanité, voulant que les douze prochains mois soient remplis de paix et de joie, de bonne santé et de bonheur pour tous. Plus qu’une simple habitude, pour nous il s’agit d’un acte de foi.

La liturgie du premier jour de l’année est claire à ce point. En célébrant la Vierge Marie Mère de Dieu et la journée mondiale de la paix, elle place l’avenir des hommes sous le signe de la bénédiction. Par la bouche de Moise, Dieu lui-même explique aux prêtres comment ils devront bénir son peuple : “Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix !” (Nb 6, 22-27).

Bénir, c’est dire du bien, souhaiter une vie abondante, pleinement accomplie à l’autre ; c’est vouloir que chacun mène une vie harmonieuse, dans la mesure où il se laisse toucher et transformer par l’amour de Dieu et qu’il devient à son tour un reflet de cet amour pour ses frères. En l’Enfant Jésus, né de la Vierge Marie, culmine la bénédiction de Dieu pour toute l’humanité. En lui, l’amour de Dieu pour l’homme est devenu visible, palpable, de sorte que, pour nous chrétiens, présenter nos bons souhaits aux autres, est fondamentalement un engagement à mettre en œuvre tout ce qui est à notre pouvoir, en suivant l’abaissement du Christ et avec l’aide de Dieu, pour rendre l’avenir agréable à tous. Chaque début de l’année, à travers les belles paroles échangées, nous réaffirmons notre volonté de construire un monde fraternel où il fait beau vivre pour tous en suivant l’exemple de notre Seigneur Jésus-Christ.

Par-delà les orages du temps présent liés à crise sanitaire actuelle, entrons dans cette nouvelle année, pleins d’espérance en la constante protection de Dieu. De même qu’il a été avec nous hier, de même, nous le croyons, il sera avec nous tout au long de cette année ; il nous gardera comme la prunelle de ses yeux. Puisse-t-il répandre à profusion ses grâces sur chacun et chacune de nous, sur nos familles, sur notre diocèse ainsi que sur toute l’humanité ; qu’il rende nos jours meilleurs afin que « trouvant la force nécessaire dans les biens qui passent », nous recherchions les biens éternels avec plus de confiance.

Bonne et heureuse année 2021 à tous.

Père Floribert MULUMBA MUAMBI, curé de la paroisse


Plus dans cette catégorie : « L'édito du mois de décembre

Le blog