L'édito du mois de janvier 2022

Nouvelle année, nouvelles opportunités

L'heure de l'année 2022 a sonné et, selon une vieille tradition bien consolidée à travers des siècles, nous souhaitons qu'elle soit remplie de bonheur, de paix et de joie, mais surtout de bonne santé pour nous tous.
Célébrer le nouvel an, c'est en même temps se projeter vers l'avenir en se posant cette question fondamentale qui est celle de savoir de quoi elle sera faite.  Chacun trouvera sans doute des réponses qui lui conviennent en tenant compte de sa situation personnelle et du rayonnement qu'il voudrait apporter dans sa vie durant ces douze prochains mois que le Seigneur lui accorde.

Mais comme famille de Dieu, paroisse ou communauté ecclésiale, il y a beaucoup de choses que nous aurons à faire cette année, bien sûr avec l'aide de Dieu mais en comptant également sur la bonne volonté, le courage et la détermination de chacun et de chacune d'entre nous. En plus de nos activités habituelles (messes, baptêmes, premières communions, confirmation, mariages, catéchisme, réunions de nos différentes équipes d'animation pastorale...) qu'il nous faudra accomplir avec un esprit renouvelé grâce à la naissance de l'enfant Jésus dans nos cœurs, nous allons nous engager de manière particulière dans la démarche synodale voulue et recommandée par notre Saint Père, le pape François, à tous les diocèses partout dans le monde.

Le sens de cette synodalité consiste à marcher ensemble, main dans la main, avec un regard tourné vers le passé et le présent de notre Eglise en vue d'ouvrir nos yeux sur ce qui a été bien et sur ce qui ne l'a pas été dans notre façon de vivre les différents charismes qui structurent notre vie en tant que peuple de Dieu. À partir de cette réflexion bien mûrie, nous pourrons alors nous tourner vers l'avenir pour brosser un tableau clair et net de l'Eglise que nous voulons pour demain. L'appel à la synodalité nous rappelle en ce sens cette grande vérité prônée en son temps par l'apôtre Paul : "Ainsi donc, écrit-il aux chrétiens d'Ephèse, et à nous tous, vous n'êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous êtes membres de la famille de Dieu, car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c'est le Christ Jésus lui-même. En lui, toute la construction s'élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d'une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l'Esprit Saint" (Ephésiens 2, 19-22).

Constituer une équipe de 4 à 8 personnes, s'inscrire sur le site du diocèse, se donner un horaire des rencontres, méditer et répondre aux questions posées en faisant un retour sur le site du diocèse, voilà tout ce qu'on attend de nous. Comment allons-nous, enfin, nous positionner par rapport à cet appel du pape et de notre évêque ?  Comme des étrangers ou des gens de passage ? Ou bien comme des citoyens des saints, des membres de la famille de Dieu ? Quelle que soit ta réponse, rappelle-toi que le rayonnement de l'Eglise dépend aussi de toi.

Bonne et heureuse année 2022 à tous,
Père Floribert MULUMBA MUAMBI.


Plus dans cette catégorie : « L'édito du mois de décembre

Le blog