L'édito du mois de Juin

Vers Pentecôte...

Voilà ! Après 2 mois de confinement, nous avons fait nos premiers pas dehors, peu à peu, toujours avec prudence.
Ces 2 mois nous ont protégés mais aussi isolés et privés de nos rencontres et célébrations. Nous espérons que vous avez traversé ces semaines le mieux possible.

La paroisse a essayé de faire vivre des petits moments de communion, à l'occasion des fêtes de Pâques : les cloches ont sonné, nos fenêtres ont été illuminées, les enfants du KT ont confectionné des jardins de Pâques.
A l’aumônerie du Collège, une chaine de prière a été proposée. Mais cela ne remplace pas la rencontre physique.

Encore un peu de patience ; les instructions évoluent toujours. Depuis ce WE du 23-24 mai, il est désormais possible de célébrer, sans limite de personnes (hormis la distance nécessaire entre chacun) et en mettant en place les mesures pour notre sécurité : lavage des mains au gel hydroalcoolique, port du masque, distanciation...

Nous avons d'ailleurs débuté nos célébrations en petites assemblées de 10 personnes maximum. C'est particulier, c'est certain. Mais nous pouvons prier, rendre grâce et communier ensemble. Et c'est une véritable JOIE !

Comment organiser la reprise de nos différentes rencontres :

  • les baptêmes : nous espérons que début juin, il y aura des possibilités de rassemblements plus larges, mais il sera sans doute mieux de les célébrer par famille.
  • Concernant les fiancés de notre paroisse, 7 couples sur 13 ont décidé de reporter leur mariage (dont 6 à l'année prochaine). Les premiers mariages de 2020 seront célébrés le 29 août ; en souhaitant que tout aille mieux d'ici là.
  • Les Premières Communions, devant initialement se fêter tout le mois de juin, sont reportées en septembre.
  • les funérailles ne sont désormais plus limitées à 20 personnes. Pour autant, tous ne pourront pas encore accompagner nos défunts, avec la distance de 1 mètre minimum entre chacun et 1 rang sur 2 inaccessible, pas question de voir nos églises remplies pour le moment. Nous pensons et prions évidemment pour tous ceux qui nous ont quitté pendant cette période, et leur famille, que nous n'avons pas pu entourer comme nous le souhaitions.

Le confinement a des conséquences sur la situation économique de nos paroisses et les dons en ligne qui sont possibles.
Alors que s'approche la fête de Pentecôte, demandons à l'Esprit Saint son souffle de persévérance, de bienveillance toujours pour ceux qui nous entourent, d'imagination pour trouver de nouvelles manières de vivre notre mission.

Bien unis dans la prière.


Plus dans cette catégorie : L'édito du mois de Juillet & Août »

Le blog